Haut

A vous de jouer...

Delpicom vous présente un autre visage de la Prestation de Services Intellectuels (conseil, audit, formation).
Nous vous proposons de décaller votre regard et d'aborder votre activité sous un angle nouveau.

Contactez-nous

Ils sont pour vous ces quelques vers,
Si comme moi, à l’heure précaire,
Lourd de diplômes et de savoir,
Vous avez chu sur le trottoir.
Moi qui n’avait jamais failli,
Toujours bûchant et sans répit
Espérait de transmettre un peu
Mon âme crue d’enfant curieux.
Ce n’était rien que la jeunesse
Mais lorsque le désir vous presse
Qui veut attendre des années
Pour devenir « expérimenté » ?

Merci à cet autre Noé
Qui dans l’arche m’a fait monté
Et m’a rendu, joie sans pareille,
Ma place au soleil.

Ils sont pour vous ces quelques vers,
Si comme moi, à l’heure d’hiver
La neige couvrant votre front,
On vous a poussé sous les ponts.
Moi qui n’avait jamais manqué,
Me trouvant nu et dénué ;
Chômant, jeunant, gênant aussi,
Me suis retrouvé sans appui.
Ce n’était que la cinquantaine,
La faute au temps et au système,
Mais allez donc braver le monde
Lorsque partout le tonnerre gronde !

Merci à cet autre Noé
Qui dans l’arche m’a fait monté
Et m’a rendu, joie sans pareille,
Ma place au soleil.

Ils sont pour vous ces quelques vers,
Si comme moi, mes chers confrères,
Vous aviez choisi le métier
D’accompagner tous les métiers.
Moi qui n’avait que bons échos
Et qui, promenant mes tréteaux
Vers les quatre horizons de France,
Avait foi complète en ma chance.
Je n’étais qu’un parmi des cents
Ecrasé sous les règlements :
Un jour je n’ai plus vu d’issue
A cette lutte trop ardue.

Merci à cet autre Noé
Qui dans l’arche m’a fait monté
Et m’a rendu, joie sans pareille,
Ma place au soleil.

Nos formations

31
Mai

Communication

31
Mai
31
Mai
31
Mai

Organisation

31
Mai

Ressources Humaines

31
Mai

Spécial Formateurs

31
Mai
03
Avr

Nos partenaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.