Print this page
vendredi, 12 mars 2021 12:34

Le DIF a encore quelques mois devant lui !

Written by
Rate this item
(0 votes)

La loi de prorogation de l'état d'urgence sanitaire prévoit, dans son article 5, que les salariés bénéficient d'un délai supplémentaire pour basculer sur leur Compte Personnel de Formation (CPF) les heures acquises au titre du Droit Individuel à la Formation (DIF).

La date butoir est désormais le 30 juin 2021. 

Une démarche qui concernerait 75% des salariés English

Selon la ministre du Travail Elisabeth Borne, seul un quart des bénéficiaires du DIF a déjà procédé à la bascule. «Chaque salarié doit se mobiliser et effectuer la démarche pour récupérer ses droits» car, ainsi qu'elle l'ajoute «c'est en temps de crise qu'il faut se former et renforcer son employabilité». 

Ces heures acquises, qui figurent sur les bulletins de salaire de décembre 2014 ou janvier 2015, une fois saisies sur l'application CPF, seront converties en euros selon le taux défini par la loi de 2018 sur la réforme de la formation professionnelle (15 € / heure). Ceux qui ont atteint à la fin du DIF le plafond de 120 heures bénéficieront ainsi d'un crédit de 1800 euros. Un titre indicatif, c'est le prix du permis de conduire ou l'équivalent d'une trentaine de séances de formation en langue!

Le CPF pour tous

Le gouvernement, conscient que la formation professionnelle peut constituer demain la planche de salut de l'économie française dans un monde en mutation brutale, a décidé d'augmenter par tous les moyens de la visibilité du CPF. Notamment en insistant pour que les employeurs relaient l'information auprès de leurs salariés ou en communiquant fortement sur le sujet dans le cadre du plan des jeunes.

Dans le même ordre d'idées, il est permis aux employeurs, depuis le mois de septembre 2020, d'abonder directement le CPF de leurs salariés pour stimuler la performance collective.

Le Pôle emploi abonde également depuis juillet les comptes des demandeurs d’emploi qui n’auraient pas suffisamment de crédit sur leur CPF pour se former ; en particulier ceux qui choisissent de s’orienter vers des secteurs jugés porteurs dans le cadre du plan de relance (numérique, transition énergétique, métiers du soin).

Enfin, il est prévu que les branches professionnelles et les Régions puissent elles aussi, à court terme, abonder les comptes CPF pour un monde professionnel centré sur la formation continue.

Approfondir

 

Login to post comments